Pas encore enregistré ? Par ici soldat !
Revenir à la page d'accueil
        Cliquez ici pour vous connecter      Moteur de recherche TOW     Tournois Time Of War
Revenir � la page d'accueil
    . : [E]n 2 mots : .
     Time Of War
     EAP/Westwood
     La série Tiberium
     Renegade
     La série Alerte Rouge
     Generals
     La Terre du Milieu
 
    . : [S]ections : .
     Base de connaissances
     Créations de fans
     Images
     Mods
     Replays
     Solutions
     Stratégies
     Téléchargements
     Liens/Partenaires
 
    . : [D]ossiers : .
     Command & Conquer
     Soleil de tiberium
     Guerres du Tiberium
      +Kane's Wrath
     Crépuscule de Tiberium
     C&C Renegade
     Tiberium
     Alerte rouge 1
     Alerte rouge 2
      +La revanche de yuri
     Alerte Rouge 3
      +La Révolte
     C&C Generals
      +C&C Generals Heure H
     La Terre du Milieu
     La Terre du Milieu 2
      +R. Of The Witch King
 
    . : [L]es forums : .
     La série Tiberium
     La s�rie Alerte Rouge
     Generals / Heure H
     La Terre du Milieu
     Time Of War
 
    . : [A]ffiliés : .
     CnCGenerals World
     CNCNZ
     Jeux Stratégie
     Tom Baxa
     War Of Generals

Jios // Kloobik.com

 
. : [N]ews du 10/03/2011 à 21:30 : .
 
[ToWFic] Chapitres 67 : Une nouvelle menace

Avant toute chose quelques mots sur l'acte qui vient de se terminer. J'ai énormément appréhendé l'écriture de cette partie, le lien supposé ou réel entre Alerte Rouge et Tiberium a toujours été sujet de débats dans la communauté, je voulais offrir la réponse la plus cohérente mais ça a été particulièrement délicat et j'ai longuement réfléchi avant de choisir cette voie. Comment la mettre en scène a été tout aussi compliqué, aller droit au but ? Prendre d'avantage de temps ? Je pense que j'aurais difficilement pu être plus direct mais cela a eu le mérite de rendre cette partie particulièrement intense et épique.

A présent je vais commencer l'acte final dénommé "Le Crépuscule du Tiberium". Cette dernière partie qui durera pas loin de 20 chapitres sera MA conclusion épique à la série Tiberium. Ce sera pour moi une forme d'ultime hommage à cette série qui a bercé ma vie de gamer. Vous pouvez donc vous attendre à du très lourd. De plus comme vous pouvez certainement vous en douter la bataille finale sera la bataille la plus longue et la plus impressionnante de toute la fanfic...

Une fois de plus merci à tous pour votre soutien indéfectible. J'espère que la fin de cette fanfic sera à la hauteur de vos attentes.


Acte V : Le Crépuscule du Tiberium

Chapitre 67 : Une nouvelle menace


Un groupe de forteresses volantes survolaient les ruines de Paris à la recherche de survivants, une fouille rendue difficile par une tempête ionique qui ne se calmait jamais. Les rayons du soleil peinaient à traverser des nuages d’un gris absolu et des Scrins pouvaient surgir à tout moment. Le Zeus II survolait ce qu’il restait de la tour Eiffel, entouré par des Orcas et des Venoms qui assuraient une garde vigilante. Les opérateurs coordonnaient l’action des différents porte-avions sous l’œil vigilant de Marcus.
Marcus Sully, le héros de la quatrième guerre du Tiberium, l’homme qui avait mené les troupes du GDI et les renégats du Nod contre Kane, le messie déchu. Aussi violente que cette bataille fût elle apparaissait désormais comme un souvenir agréable, à l’époque ils se battaient entre humains pour le contrôle de leur planète, aujourd’hui ils luttaient pour assurer un avenir à leur espèce.
« Ne quittez jamais vos écrans des yeux, si un cafard bouge une antenne dans cette ville je veux le savoir. »
Au loin il pouvait voir les lueurs d’une forteresse volante qui menait la garde au-dessus des équipes de recherches. Cette présence amicale sur un horizon sans cesse frappé par un orage surnaturel ne le rassurait aucunement. Il doutait de l’existence de survivants dans les bunkers de la ville mais il ne pouvait se permettre de négliger cette possibilité. Quand une espèce est au bord de l’extinction le moindre spécimen revêt une importance considérable.
« Un message du Chronos mon commandant, ils ont trouvé des survivants !
- Bonne nouvelle, envoyez quelques avions pour les… »
Une explosion titanesque retentit avant que ses derniers mots n’eurent le temps de franchir ses lèvres. Le Chronos venait de disparaître dans une déflagration impressionnante. Les Scrins avaient mis le temps mais ils avaient fini par retrouver leurs traces.
« A tous les vaisseaux ! En formation de combat ! On va cueillir ces saloperies ! »
Les chasseurs décollèrent aussitôt et formèrent un barrage autour des Salamandres et des Paladins qui volaient aux côtés du Zeus II. Marcus aperçut les appareils ennemis sur le radar quelques secondes avant de les voir apparaître dans le ciel de Paris. Ils avaient anéanti le Chronos avec un tir de plasma longue portée, une arme qui pourrait tout aussi bien leur faire subir le même sort, une issue que Marcus ne pouvait tout simplement pas accepter. Le vaisseau mère Scrin allait mordre la poussière avant même d’avoir pu recharger.
« Ne prenez pas trop de risque, ils ne pourront pas tirer avant une vingtaine de minutes, économisons nos forces au maximum. »
Marcus sentait les battements de son cœur accélérer dangereusement, il ferma les yeux et tenta de maitriser son stress. Il n’était plus aussi jeune que lors de la précédente guerre, il ressentait durement les dix années écoulées depuis l’épisode du Temple du Ciel. Le destin de ces hommes reposait entre ses mains, il ne pouvait pas se permettre d’échouer pour un simple manque de contrôle de ses nerfs.
« Déployez des tanks furtifs tout autour de la flotte Scrin, qu’ils fassent bien attention à ne pas se faire repérer. A mon ordre ils bombarderont à feu nourri le générateur de tempête. »
La situation était bien différente de celle de la première invasion. Les peuples réunis sous la bannière de l’UCT, l’Union des Civilisations Terriennes, connaissaient leur ennemi. Les archives de Kane leur avaient fourni une quantité d’information exceptionnelle sur les Scrins, ils connaissaient désormais le rôle exact de chaque vaisseau et savaient où frapper pour causer le plus de dégâts. Ajouté au générateur à onde qui affaiblissait la structure même des matériaux Scrins, ces documents offraient une supériorité tactique considérable contre l’envahisseur.
Les anciens fleurons de la furtivité du Nod allaient abattre les vaisseaux qui augmentaient la violence de la tempête et offraient ainsi une plus grande puissance aux canons et aux moteurs de l’armada Scrin. Une fois ces engins éliminés l’adversaire serait moins menaçant.
Le Zeus II survola l’épave du Chronos, il n’y avait eu aucun survivant. Marcus ne put s’empêcher de remarquer qu’ils venaient de franchir un pas de plus vers l’extinction pure et simple de l’espèce humaine. Ils n’avaient pas le droit à l’erreur, ils devaient absolument remporter cette bataille. Un vaisseau artilleur envoya une salve de disques et pulvérisa plusieurs croiseurs, une Salamandre sombra sur un immeuble qui s’écroula tel un château de carte.
« Commandant il ne reste plus que dix minutes avant que le vaisseau mère ne puisse à nouveau tirer.
- Il va être temps de frapper. Si nous ne détruisons pas ce truc dans dix minutes nous sommes morts. »
La tension grimpait dans la salle de contrôle du Zeus II, les hommes et femmes qui l’entouraient n’avaient pas peur de mourir, ils craignaient seulement que personne ne vive pour perpétuer leur souvenir. Marcus savait cela, et pour cette raison il leur vouait une confiance totale. Ils étaient les meilleurs et s’ils devaient disparaître ce ne serait pas à cause d’une faute humaine ou d’un manque de courage.
« Ordonnez aux tanks furtifs de tirer et envoyez les chasseurs. »
En un instant une pluie de roquettes se déversa sur la flotte Scrins qui riposta aussitôt. Plusieurs blindés explosèrent avant même d’avoir pu réactiver leur champ de furtivité. Ces quelques pertes n’étaient rien face à l’immense générateur de tempête qui se disloquait dans le ciel de Paris. Les Scrins n’étaient pas invincibles, ils pouvaient être vaincus, il suffisait de savoir où et comment les frapper.
Pendant que l’impressionnant croiseur répandait des débris dans les rues de l’ancienne capitale les chasseurs se battaient dans une lutte sans merci. Les Paladins tentaient d’intercepter les tirs Scrins mais ceux-ci s’avéraient plus délicats à contrer que les roquettes humaines. Ils ne servaient désormais plus qu’à protéger les vaisseaux lourds tels que les Thunderheads et leurs tirs prismatiques.
La mêlée était confuse et le compte à rebours approchait dangereusement de sa fin. Il ne restait plus que quelques minutes avant que le vaisseau mère ne se serve de nouveau de son puissant canon. Marcus faisait désormais les cents pas dans la salle de contrôle, sentant la défaite approcher inexorablement. Il avait étudié cette stratégie des centaines de fois, il était sûr qu’elle pouvait marcher.
« Tirez bon sang mais tirez ! »
Les boucliers du vaisseau mère étaient bien trop résistants et tant que les chasseurs n’avaient pas détruit l’escorte les croiseurs demeuraient bien trop vulnérables. Les Kodiaks bombardaient à feu nourri les chasseurs Scrins en semant le chaos dans leurs rangs, mais ça n’était pas assez. Ils n’allaient pas réussir à vaincre leur adversaire, c’était désormais une certitude. Plusieurs opérateurs se retournèrent vers leur commandant qui secoua la tête en un geste de défaite.
« Que fais-tu Marcus ? Ressaisis-toi bon sang ! »
La voix avait surgit de nulle part mais il ne témoigna pas la moindre surprise.
« Je sais Anton, ça fait des dizaines de fois qu’on répète cet entrainement et peu importe la stratégie employée on se fait butter.
- Il te reste encore quelques minutes, trouve un moyen de les vaincre. »
Marcus se retint à grand peine de déverser la tension accumulée sur son supérieur. Sa vie n’était certes pas en danger mais il devait donner le maximum de lui, jusqu’au bout. Il s’apprêta à donner de nouveaux ordres quand un Orca qui volait en face d’eux s’écrasa sans avoir subit le moindre tir.
« Bordel qu’est-ce que… »
Un bruit sourd détourna son attention du cockpit, un opérateur venait de s’écrouler.
« Anton ! C’est quoi ce bordel ? Tu déconnectes mes hommes sans me prévenir ?
- Je ne les ai pas déconnecté Marcus, ils sont morts.
- Quoi ? »
Un instant plus tard un autre appareil se crashait, le pilote fauché par un mystérieux mal.
« Anton ! Sort-nous de là !
- L’arrêt de l’exercice est en cours. »

Marcus quitta son caisson de réalité virtuelle d’un bond, le cœur haletant. Il avait quitté le Zeus II et se trouvait désormais dans une immense pièce où des dizaines de soldats quittaient eux aussi leurs étranges capsules. Trois d’entre eux ne s’étaient pas relevés, des médecins entouraient les corps mais ne pouvaient rien faire à part constater les décès. Il se tourna vers Anton qui l’avait rejoint. Le vieux général n’avait rien perdu de son charisme, l’ancien commandant de l’Héphaïstos arborait une barbe argentée qui lui donnait autant l’apparence d’un vieux sage que d’un chef de guerre redoutable.
« Qu’est-ce qu’il s’est passé Anton ? Jamais aucun homme n’est mort au cours d’un entrainement de réalité virtuelle
- Suis-moi, nous ne pouvons pas discuter ici. »
Marcus l’interrogea du regard mais il sut aussitôt qu’il n’en saurait rien de plus. Il marcha donc sur les pas de son supérieur et parcourut à ses côtés les tortueux couloirs de la base de l’UCT. Celle-ci avait été construite au lendemain de la quatrième guerre du Tiberium en plein cœur de l’Allemagne, ancienne frontière entre les Alliés et les Russes, symbole de l’union renouvelée entre les peuples du GDI et du Nod.
Leurs pas les menèrent dans la partie encore en construction de l’immense édifice. Anton répondit à sa question silencieuse.
« L’avantage avec les zones en travaux c’est que l’on peut être certain que les murs ne contiennent pas encore de micros.
- Qu’est ce que tu crains au juste Anton ?
- Fais comme tu le sens mais je suis trop vieux pour rester debout. »
Anton s’installa sur une palette d’acier et sourit de contentement. Anton ne souriait jamais, à part pour dissimuler une profonde inquiétude. Marcus le connaissait depuis tant d’années qu’il ne se laissait plus tromper par ce genre de détail. Le vieux général attendit que son commandant s’installât mais il demeura debout, dévisageant Anton avec une impatience non dissimulée.
« Sais-tu qui est à l’origine de la technologie dont on se sert pour la réalité virtuelle ?
- Comment le saurais-je ?
- Tu as une réputation d’intellectuel, j’aurais pu m’attendre à une plus grande culture de ta part.
- Viens-en au fait.
- Youri, ça te dit quelque chose ? »
Marcus écarquilla les sourcils, bien sûr qu’il connaissait ce nom. Youri avait été l’un des conseillers les plus obscurs du président Romanov. Il était capable de prendre le contrôle de l’esprit de ses adversaires et lire leurs pensées. Aussi loin que remontaient les souvenirs humains il était le seul à avoir possédé de telles capacités. Des tentatives de clonage avaient été faites mais ses doubles n’étaient jamais parvenus à traverser les barrières mentales des sujets.
« Bien sûr que j’en ai entendu parler.
- Jamais personne n’a réussi à égaler son don. Des milliards de rouble ont été dépensé pour comprendre son talent. Au terme de ces recherches ils sont parvenus à créer une machine qui, en contact physique d’un organisme vivant, pouvait interagir avec son esprit. Grâce à cet outil ils pouvaient lire les pensées de prisonnier. Malheureusement l’analyse était bien trop difficile, ils ont donc abandonné le procédé au profit d’une torture plus classique et dont les preuves avaient été faites depuis des millénaires.
Cela dit la technique elle-même a servi de base à la réalité virtuelle. Le principe est simple, on lie plusieurs esprits à un programme informatique qui permet aux esprits de se promener dans un monde virtuel, un monde qui apparaît presque comme un rêve.
- Et quel est le rapport avec mes hommes qui ont perdu la vie ? »
Marcus commençait à perdre patience, il ne doutait pas qu’Anton allait aboutir à une conclusion brillante mais il se demandait s’il ne faisait pas exprès de s’attarder dans des explications tortueuses.
« Dans la réalité virtuelle nous ne pouvons pas lire les pensées des sujets, c’est à peine si nous pouvons communiquer avec eux. Lire un esprit demande une telle proximité entre le sujet et le programme qui le lit que le malheureux est purement et simplement séparé de son âme. En d’autres termes, pour lire dans les souvenirs d’une personne il faut la tuer.
- Tu es en train de me dire que les esprits de mes hommes ont été volés. Mais qui aurait fait une telle chose ? Pourquoi ?
- Nous avons subi une attaque informatique pendant votre entrainement. Nous n’avons détecté sa présence que très tard mais l’intrus a laissé des traces, des traces qui nous ont permis de l’identifier. »
Marcus retint sa respiration mais Anton se tut. Il crut pendant un instant que le général prenait du plaisir à le voir ainsi pendu à ses lèvres mais il n’en était rien. Anton se leva et lui tapota amicalement l’épaule avant de partir. Marcus le suivit du regard avant de se retourner à l’endroit où il s’était trouvé un instant auparavant. Anton avait laissé derrière lui un morceau de papier. Il tendit une main fébrile et déplia le mot.

Cinq lettres étaient notées en majuscule.
Elles formaient un nom.
Un seul

C.A.B.A.L.



Yssan


  . : [N]ews connexes : .

- [ToWFic] Chapitres 66 : Insurrection
- Time Of War lance son compte Twitter !
- En direct du forum : l'avenir de CnC en discussions

 


. : [V]os commentaires : .
 
10/03/2011 à 21:54
    Foril

 
Hum, Inception est passé par là ?
 
10/03/2011 à 22:17
    Yssan

 
J'ai pensé en premier lieu à Matrix
 
10/03/2011 à 23:18
    Foril

 
Yssan> Hum... ah oui ! J'y ai également pensé mais je ne voyais pas le lien avec le rêve.

EDIT : En fait, il y a les deux : La réalité virtuelle et le rêve.
Edité le 10/03/2011 à 23:18
 
11/03/2011 à 00:10
    DrTrax

 
franchement Yssan je te tire mon chapeau !!! et continu comme ça . je suis impatient de voir les prochain chapitre. Furax peut être on devrais ériger, une statue a son honneur
 
11/03/2011 à 11:48
    Gear

 
excellent !!! Comme toujours !
 
19/03/2011 à 23:10
    Bobbyshoot

 
ça serait marrant que Cabal soit l'entité qui prend le controle de Kane, genre il a gravé son I.A à même le tiberium puis à remonté le temps et s'est projeté sur le lac tiber
 
 


. : [N]ouveau commentaire : .
 


Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir participer.
 


. : [L]es dernières news : .
 


Dune: Spice War, un peu de gameplay
13/03/2022 - 8 réactions
Vraiment un peu hein...
20 ans déjà !
13/03/2022 - 5 réactions
Il n'a pas pris une ri... enfin si, quand même.
Tiberium : trailer du jeu annulé
05/02/2022 - 2 réactions
Pas nouveau, mais pas traité
Pikachu Hell March
18/01/2022 - 2 réactions
Parce qu'il faut bien rire un peu !
RA3 : Corona disponible !
02/01/2022 - Aucune réaction
Non, aucun rapport avec l'actualité depuis 2 ans.
Meilleurs vœux à tous !
01/01/2022 - 5 réactions
Moi je n'en fais qu'un seul : C&C !!
Dune : Spice War annoncé
11/12/2021 - 3 réactions
Mais pas par Electronic Arts

 

 

 
. : [R]echerche : .
 

 


. : [S]ections : .
 


Dossiers
Downloads
Créations
Images
Solutions
Stratégies

 


. : [D]ownloads : .
 


Logiciels

 


Copyright © 1996-2005. Tous droits réservés.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur
Flux RSS jeux  Flux RSS g�n�ral (news TOW, jeux, hors sujets)