Pas encore enregistré ? Par ici soldat !
Revenir à la page d'accueil
        Cliquez ici pour vous connecter      Moteur de recherche TOW     Tournois Time Of War
Revenir � la page d'accueil
    . : [E]n 2 mots : .
     Time Of War
     EAP/Westwood
     La série Tiberium
     Renegade
     La série Alerte Rouge
     Generals
     La Terre du Milieu
 
    . : [S]ections : .
     Base de connaissances
     Créations de fans
     Images
     Mods
     Replays
     Solutions
     Stratégies
     Téléchargements
     Liens/Partenaires
 
    . : [D]ossiers : .
     Command & Conquer
     Soleil de tiberium
     Guerres du Tiberium
      +Kane's Wrath
     Crépuscule de Tiberium
     C&C Renegade
     Tiberium
     Alerte rouge 1
     Alerte rouge 2
      +La revanche de yuri
     Alerte Rouge 3
      +La Révolte
     C&C Generals
      +C&C Generals Heure H
     La Terre du Milieu
     La Terre du Milieu 2
      +R. Of The Witch King
 
    . : [L]es forums : .
     La série Tiberium
     La s�rie Alerte Rouge
     Generals / Heure H
     La Terre du Milieu
     Time Of War
 
    . : [A]ffiliés : .
     CnCGenerals World
     CNCNZ
     Jeux Stratégie
     Tom Baxa
     War Of Generals

Jios // Kloobik.com

 
 
 
Les fans Fictions
Les fans Fictions  


. : [C]ontenu : .
 

La dernière mission de John Dirty

 

Dans l'aéroport militaire de New York, John Dirty, commandant d'escadrille connu pour son insolence envers ses supérieurs et sa mauvaise tenue, sirotait un whisky dans sa petite chambre lorsqu'on frappa à sa porte.
•  Ouais ?
Un lieutenant, jeune et bien habillé parut à la porte.
•  Commandant Dirty ?
•  Ouais.
•  On vous demande au centre de Commandement.
•  Oh m… Toi, la demi-portion, va leur dire que j'arrive dans une minute.
A ces mots, le lieutenant fit la grimace puis sortit.
John se leva de son canapé et commença à gratter sa barbe, restée non rasée depuis 4 jours. « Qu'est ce qu'ils me veulent encore ? » pensa-t-il. Il enfila son uniforme mal repassé puis sortit de sa chambre.
Pendant ce temps, au centre de commandement, le général Carville faisait les cent pas. Il s'était déplacé dans cette base pour trouver un pilote talentueux et courageux et on lui avait immédiatement conseillé le commandant Dirty. Aussi espérait-il qu'il répondrait à ses attentes.
Dirty se présenta mal fagoté devant ses supérieurs :
•  Salut ! , lança-t-il au général.
•  Bonjour commandant. Je vous ai convoqué dans le but de vous recruter pour une mission très dangereuse.
•  Hein ?
•  Un terroriste du nom de Yuri a construit sur la toute proche île d'Alcatraz une étrange machine. Le président Dugan veut que ses meilleurs pilotes soient en alerte, prêts à décoller et à abattre cette construction en cas de danger.
•  Boooarf.
•  Je vous prie d'accepter cette demande de votre président.
•  OK, mec. J'accepte.
•  Bien. Suivez-moi ! Nous allons directement à la base aérienne de San Francisco.
Dirty et Carville montèrent dans un avion de transport qui décolla aussitôt. Le voyage fut agréable et John s'affala dans son siège quand Carville commença à le briefer. Ils arrivèrent 5 heures plus tard à destination et se rendirent en salle de briefing, et se trouvèrent face à un écran de visioconférence en liaison avec la Maison Blanche. Le président Dugan apparut sur l'écran et commença un discours :
•  Chers pilotes, vous avez été tenu au courant de la construction d'une tour sur l'île d'Alcatraz, mais vous ne savez pas encore quel danger elle représente.
A cet instant, Dirty s'aperçut qu'il y avait avec eux de nombreux autres pilotes qu'il n'avait pas vus auparavant dans sa distraction. Le président continua :
•  Selon les derniers rapports de nos services de renseignements, il s'agirait d'un émetteur d'ondes cérébrales, ce que semblent confirmer les analyses effectuées par nos satellites : elles révèlent en effet une émission d'ondes complexes, trop complexes pour que nous puissions les analyser, et ceci à faible puissance, comme pour effectuer des tests. Ils en sont donc à l'avant-dernière étape et risquent de frapper bientôt, probablement en essayant de contrôler l'esprit des habitants de la ville entière grâce à l'action des ondes sur les personnes. Voici donc pourquoi vous avez été convoqués. Que la moitié des effectifs restent toujours en alerte pour être efficace de jour comme de nuit ! Voici mes instructions.
Et la liaison fut coupée.
Tous les pilotes bavardèrent entre eux de ce message et John ouvrit une bouteille de whisky pour fêter la fin prochaine de San Francisco… Peu après cela, ils allèrent chacun dans leur chambre et s'endormirent (pour certains avec une bouteille de whisky entre les mains…).
Dès l'aube, le lendemain, ils furent réveillés par l'alarme. John enfila sa combinaison de vol en trente secondes et fonça dans son appareil. Il décolla avant même d'en avoir reçu l'autorisation et était déjà dans les airs quand il vit ses camarades rouler vers la piste. Il prit la direction d'Alcatraz immédiatement mais un appel radio l'arrêta :
•  Commandant Dirty, ce n'est qu'un exercice ! Retour à la base !
•  Vous m'avez eu, mecs ! Mais j'suis pas du genre à m'laisser faire !
A peine eut-il dit cela qu'il se retourna et pointa son viseur sur la tour de contrôle et tira sur la parabole de réception, les empêchant ainsi de l'entendre. Ils lui ordonnèrent d'atterrir (car l'émission fonctionnait encore), ce qui n'eut pour résultat que d'exciter Dirty. Il fit donc quelques tonneaux puis ramena le manche à balai vers lui pour commencer un looping, sous les aboiements du chef de la base furieux de sa désobéissance. Il se mit ensuite dans l'axe de la piste et refit un tonneau qui faillit lui coûter la vie : l'aile manqua de peu le sol, très proche, puis il se remit en position normale et atterrit, mieux que de nombreux pilotes.
Il n'eut pas le temps d'entrer dans son hangar que tous ses supérieurs accoururent.
•  Commandant Dirty ! Etes-vous fou ?
•  Vous l'êtes, assurément !
•  Vous voici aux arrêts de rigueur jusqu'à nouvel ordre !
Mais ce nouvel ordre vint fort rapidement : lorsqu'ils annoncèrent ceci au général Carville, ce dernier, qui avait une affection particulière pour John, lui laissa un sursis. John fut surprit par cet acte mais en profita pour améliorer légèrement sa tenue et devint un peu plus respectueux et moins excité.
Le lendemain, tous les pilotes durent faire un entraînement au tir sur cible et Dirty se fit remarquer par son efficacité à la visée. Il eut un résultat moyen au test de bombardement mais se montra on ne peut plus habile à éviter les tirs. Tous ces tests lui valurent le surnom de Flying Angel : l'ange volant. Il se montra à la hauteur de ce surnom dans les tests suivants et améliora aussi ses résultats au bombardement. Voyant son expérience, ses supérieurs le nommèrent chef de la 1 ère escadrille er il se montra fort habile à commander ses ailiers : dans plusieurs situations il fut mis à l'épreuve et sut diriger ses ailiers de manière à créer la surprise face aux ennemis virtuels, c'est à dire l'escadrille n°2, et sut changer d'approche à chaque fois pour conserver l'effet de surprise. Ses subordonnés étaient fiers de l'avoir comme commandant. Son grade fut indiqué en grosses lettres sur son appareil :

" COMMANDANT JOHN DIRTY "

John n'en fut pas peu fier et s'en vaintait parfois, ce qui est compréhensible…
Une semaine après son arrivée dans la base, par un soir de beau temps au ciel rougeoyant, John était étendu dans son lit, songeant aux événements qui lui arrivaient, lorsque retentit l'alarme de la base. Il se leva aussitôt et fonça dans son appareil sans même prendre le temps de mettre sa combinaison et constata que ses ailiers couraient eux aussi, cette fois, et sautaient dans leurs avions, à la différence qu'eux avaient enfilé leurs combinaisons anti-G. Il comprit alors son erreur : à cause de sa précipitation, il ne pourrait pas faire de manœuvres vertigineuses et tournoyantes, il perdait ainsi l'avantage qu'il avait grâce à son pilotage. Il devrait donc pour compenser se servir mieux que jamais de ses talents de stratège pour ne pas mourir. Mais il n'avait pas le temps de retourner mettre sa combinaison. Il avait donc dès le début un handicap, la mission se présentait mal…
Toute l'escadrille n°1 décolla pendant que l'on réveillait la 2 ème . Dirty prit la direction d'Alcatraz mais ordonna à ses ailiers de contourner l'île pour l'encercler, ce qui diminuerait le risque de perdre tous les appareils en quelques rafales. A peine avait-il donné cet ordre qu'ils reçurent la transmission du briefing :
•  Alerte ! Yuri s'apprète à frapper ! Le président et ses généraux ont été en contact avec Yuri qui leur a dévoilé ses projets : ils sont effectivement conformes à ce que nous avaient communiqué nos espions. Détruisez cette maudite tour ! Elle ne doit pas rester opérationnnelle trop longtemps car dès qu'elle sera chargée, elle émettra ses ondes et San Francisco sera sous les ordres de Yuri. Vous êtes notre dernière chance. Allez, et sauvez la ville ! La cible est située sur l'île d'Alcatraz, vecteur 2,7,0.
Dirty commanda à son escadrille d'enclencher la postcombustion et ils foncèrent droit sur la tour de Yuri.
•  Dojo 1 à escadrille. Objectif en vue ! Armez les missiles Maverick ! Et effectuez le contournement comme prévu, puis revenez en position ! Cela les surprendra !
•  OK, Dojo leader. On va se les faire !
•  Visez la tour en priorité !
•  A vos ordres !
Ils tirèrent leurs missiles sur la tour mais ces derniers furent interceptés par des tirs de mitrailleuses gattling et explosèrent dans les airs. Les défenses se tournèrent immédiatement vers les avions et les gratifièrent de quelques rafales bien ajustées. Plusieurs avions furent touchés et se crashèrent sur l'île. Le reste de l'escadrille attaqua à nouveau mais sans plus de succès : un seul missile avait passé les défenses gattling mais avait aussitôt été déréglé par les émissions de la tour et avait donc explosé de lui même avant de toucher sa cible.
Toute l'escadrille était morte, les avions en flammes, sauf John qui avait évité les balles avec une extrême habileté. Il contempla ce désastre, tous ces pilotes qui s'étaient battus à ses côtés, mais fut vite interrompu dans ses sombres pensées par les tirs des mitrailleuses qui arrachèrent son aile à son avion. Il comprit que c'était la fin et, dans un dernier effort, il dirigea son avion sur la tour pour vendre chèrement sa peau. Il voyait la tour grandir de plus en plus au fur et à mesure qu'il se rapprochait. Il y eut un choc et soudain il vit que son avion avait changé de direction : ce n'était plus la tour mais la centrale d'alimentation qu'il voyait à présent. Il la percuta, puis plus rien…
Il était mort en détruisant la centrale de Yuri. Son héroïsme n'avait pas été inutile car il laissait un répit à l'armée pour intervenir.
L'escadrille n°2 avait aperçu la scène à distance et son leader rapporta les faits à la base, qui leur ordonna la retraite :
•  Retraite ! La tour est hors tension ! Retour à la base ! Pas de pertes inutiles !
Loin de là, Yuri contrôlait le fonctionnement de ses machines.
Les Harriers alliés ont endommagé une de nos centrales, à San Francisco. Le psycho-dominateur d'Alcatraz est hors service.
•  C'est très ennuyeux… Mais nous avons d'autres machines. Je crois qu'il est temps de les activer…

Fan fiction écrite pour Time Of War par Arnaud Vié.

 
 
. : [R]echerche : .
 

 


. : [L]es dossiers : .
 


Nikola Tesla
Les unités et b...
Les fans Fictions
Les actions préd...
L'histoire
Création d'une c...
Changer l'image d...
Ajouter une musiq...
Ajouter ou change...
1ères impressions

 


. : [S]ections : .
 


Dossiers
Downloads
Créations
Images
Solutions
Stratégies

 


. : [D]ownloads : .
 


Audio-video
Campagnes
Cartes
Divers
Editeurs
Mods
Patch
Sauvegardes

 




Copyright © 1996-2005. Tous droits réservés.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur
Flux RSS jeux  Flux RSS g�n�ral (news TOW, jeux, hors sujets)